Laguna Seca IV V1.2 Final (25017)
WTC (World Trade Center) Mod (7004)
ThumbnaIV (24189)
IV Files Unlocker EFLC (6274)
Simple Native Trainer V5.5 (46877)
NixoMod 2.2 (8442)
Simple Native Trainer V5.3 (21899)
Spark IV 0.6.5 "EFLC" (30025)
GTA IV ASI Loader + Script Hook 0.5.0 (26206)

Review de GTA IV : The Lost And Damned (Xbox 360)

Après la relative performance de GTA IV, Rockstar vient de sortir son premier contenu additionnel, The Lost and Damned. Cet épisode dont l’atmosphère tranche avec celui du jeu principal par son orientation tournée vers les gangs de Bikers, nous réserverait des surprises selon Rockstar. Voyons donc ce qu’il en est.

Introduction et contexte
Dès le générique, on se rend compte que la dynamique du jeu ne sera pas la même. Ce générique dans la tradition des GTA, met en place les principaux éléments du jeu : The Lost, le gang de bikers de notre héro, est déjà bien dans la place : ils font régner l’ordre et inspirent le respect partout sur leur territoire. Il ne s’agit pas de se faire une réputation et de commencer une nouvelle vie, vous êtes le chef et vous décidez de se qui se passe dans votre zone, l’île d’Alderney. La présence de Niko dans le générique est un petit clin d’œil aux joueurs pour la suite…

Ainsi, dès le générique le joueur va se retrouver immergé dans l’univers très noir et crasse des bikers. Votre ancien boss, Billy, vient de sortir de prison et il espère bien retrouver la place qu’il avait avant de se faire prendre. Vous allez donc devoir l’aider à récupérer une moto après être passé par la planque. À peine le jeu commencé et le générique fini, les tueries, vols et cinématique impressionnantes vont s’enchaîner pour finalement redonner à Billy tous ses attributs : sa moto, sa place de chef et…sa ‘copine’. Nous ne vous en dirons pas plus à propos des autres missions, mais sachez simplement que le jeu ne fait que commencer et que le reste est plus intense encore.

Aspect Graphique et détails du jeu
Avec l’univers plus sale et plus noir encore que celui de Niko, The Lost and Damned a permis au jeu de bénéficier d’un petit lifting. Différents éléments ont été revus correspondre aux couleurs du jeu, comme les menus pour, le HUD et le radar en jeu. Vous bénéficierez également d’un nouveau téléphone, différent de celui de Niko par la couleur, le modèle et surtout le thème graphique, celui des Lost.

Quelques sons ont également été changés pour mieux correspondre à l’ambiance du jeu, en plus de morceaux additionnels sur certaines radios du jeu. On appréciera ce genre de détails qui font que le jeu est véritablement un jeu entier et pas un contenu additionnel bâclé.

Ainsi, tous l’aspect graphique et visuel a été revu pour vous immerger encore plus dans l’ambiance du jeu. Cela change de GTA IV et l’on peut dire que cela fait du bien!

Par ailleurs, sur l’aspect graphique du jeu à proprement parlé, rien de bien nouveau. La ville est toujours pareille, les textures n’ont pas changé mis à part certains intérieurs très soignés et très réussis comme la planque des Lost. En effet, en plus d’être énorme et de regorger d’activités plus intéressantes les unes que les autres, la planque est tout simplement impressionnante par les détails très soignés qui la compose. Vous pourrez y jouer aux cartes avec d’autres membres des Lost, en affronter au bras de fer, aller consulter la liste des morts de votre gang, aller regarder la télé, naviguer sur internet, etc. À noter que la sauvegarde se fait sur un vieux matelas…dans le débaras!

Il est également intéressant de noter que certains lieux peu ou pas utilisés du tout dans le jeu normal sont maintenant récupérés et exploités, par exemple comme planque des autres gangs ou comme atelier de motos, mais vous aurez l’occasion de le découvrir par vous-même.

Conduite et jeu
Si vous aviez été déstabilisé par la conduite lors de la sortie de GTA IV, alors vous risquez de l’être à nouveau!

En effet, la conduite des motos dans The Lost and Damned est véritablement différente de celle de GTA IV. Attention cependant, ce constat n’est pas forcément négatif. Les motos sont en quelque sorte collées à la route et, selon les modèles, assez réactives à votre façon de conduire. Si dans GTA IV les motos pouvaient paraître franchement lourdes et difficiles à conduire, elles sont maintenant plus légères, tournent et freinent mieux, ce qui vous évitera de finir dans le décor à répétition…Passée la petite période d’adaptation, la conduite est tout aussi agréable que dans GTA IV.

Vos déplacements en moto se feront majoritairement en bande (en ‘formation’) et vous devrez tenter de rester dans votre marqueur au sol afin de rester dans la formation. Cela vous permettra notamment de régénérer votre santé mais aussi celle de votre véhicule. Vous pourrez également parler aux autres membres du groupe grâce à ce marqueur. Autant dire qu’il s’agit d’un des éléments les plus importants lors de vos déplacements. Par ailleurs, dans le cas où vous ne respecteriez pas cette façon de faire, les rappels à l’ordre de vos amis bikers suffiront probablement à vous remettre dans le droit chemin.

Seul point négatif trouvé lors du test : quelques bugs dans la route peuvent vous jouer des tours pas très agréables et vous faire perdre du temps. Ces bugs sont tout de même suffisamment rares pour que le jeu n’en soit pas vraiment affecté.

Sur le plan des déplacements à pieds, Johnny, ne bouge pas de la même façon que Niko dans GTA IV. En effet, Johnny est passablement plus lourd, se déplace plus lentement et avec moins de facilité que Niko. Ces changements sont probablement destins à ajouter du réalisme au jeu.

Nouveautés
Concernant le jeu en lui-même, des nouveautés intéressantes ont également fait leur apparition. Ainsi, on pourra dès le début du jeu bénéficier de contacts pouvant fournir des armes, des motos, organiser des courses de motos, etc. Vous pourrez également, comme dans GTA IV, inviter vos contacts à faire des activités afin de renforcer vos liens avec eux. De nouvelles activités sont proposées dans The Lost and Damned.

Nouveautés bienvenue, vous pourrez également gérer en quelque sorte vos membres. En effet, une barre de progression des membres s’affichera sur chacun des membres du groupe vous permettant de connaître leur progression dans le gang, etc.

De nouveaux véhicules sont également disponibles dans le jeu. On notera évidemment un grand nombre de motos différentes, mais d’autres types de véhicules comme les camions seront disponibles.

Vous trouverez également de nouvelles armes, comme le fusil à canon scié, arme de prédilection des Lost, ou encore un pistolet modifié afin d’en faire un vrai pistolet mitrailleur très efficace.

En plus de tout cela, on notera également la possibilité d’appeler des renforts en plein milieux de certaines missions, dans le cas où vous seriez dans une situation difficile.

Multijoueur
Bien qu’il ne s’agisse pas de l’élément le plus mis en avant par Rockstar, le multijoueur de The Lost and Damned est une pièce de choix.

En effet, il en propose plus que l’on ne pouvait en espérer pour un contenu additionnel. Au programme : 7 nouveaux mods multijoueurs, dont 5 totalement nouveaux, de nouveaux vêtements, des armes plus puissantes rendant le jeu plus intense, etc.

Autre détail intéressant, le téléphone dispose maintenant d’une option permettant de joindre un Deathmatch non classé rapidement. En un click cette option vous enverra en multijoueurs contre une horde d’autres joueurs assoiffés de sang tout comme vous!

Les différents modes proposés, tous nouveaux ou presque, devraient en ravir plus d’un par leur nouveauté et leur intensité. Si vous vous amusiez sur le multijoueur de GTA IV alors The Lost and Damned devrait définitivement vous plaire. Le rythme plus élevé et les défis plus grands devraient rendre le jeu encore plus intéressant!

Scénario : 3/5
Le scénario, assez simple, est bien tenu et promet bien des surprises aux joueurs. Tout comme les autres opus de la série, il est de bonne qualité et satisfaisant pour un contenu additionnel. On regrettera juste la courte durée de vie du jeu et sa trop grande facilité...

Détails et ambiance : 5/5
L’immersion dans le jeu est totale, dès le début du générique. Plus encore qu’avec GTA IV et Niko, le jeu a été pensé pour que le joueur s’imprègne de l’atmosphère du jeu. La multitude de détails très soignés que Rockstar a placé, des menus aux bruits des missions ou encore dans le téléphone, est très impressionnante et très agréable. The Lost and Damned n’est pas seulement un contenu additionnel, c’est un nouveau jeu et une nouvelle ambiance. Sur ce point Rockstar obtient la note maximum pour la qualité de son travail et la progression depuis GTA IV.

Maniabilité et jeu : 4/5
Si le défi de faire jouer les fans sur le thème des Bikers était risqué, on peut dire qu’il a été relevé avec succès.

Passées les premières difficultés de conduite, les véhicules sont agréables à manier et offrent une nouvelle façon de jouer assez intéressante. Les déplacements en formation sont également une façon novatrice de se déplacer en bande. Le concept est bien trouvé et bien exploité, cela nous plait.

La présence de nouvelles armes, de nouveaux véhicules, de nouvelles activités et nouveaux intérieurs est très appréciée et grandement bienvenue. On aime également les nouveautés comme la possibilité d’appeler du renfort dans votre gang ou la possibilité de voir la progression des autres membres de la bande.

Les seuls points négatifs, les quelques bugs dans la conduite et les déplacements un peu lourds du héro, ne sont pas trop gênant et ne devraient pas être trop problématiques lors du jeu.

Multijoueur : 5/5
Si le multijoueurs n’était surement pas le principal sujet de préoccupation de Rockstar, il est tout de même très soigné et très satisfaisant pour un contenu additionnel.

Les nouveaux modes de jeu devraient permettre d’accroitre grandement la durée de vie du jeu et vous faire passer de longues soirées à vous battre contre d’autres joueurs afin d’être le meilleur.

Les modes, assez originaux et parfois offrant de franches moments de rigolade devraient séduire tous les joueurs assidus de multi.

Par ailleurs, la présence des nouvelles armes accélère les combats et les rends plus intenses pour le plus grand bonheur des joueurs.

Une vraie réussite pour un contenu additionnel compte tenu du mode multijoueur du jeu normal.


Conclusion : 17/20
Si GTA IV nous avais partiellement déçu par ses reculs par rapport à San Andreas et son manque de fun, on peut dire que The Lost and Damned est venu rehausser un peu le tout. Bien sûr ce contenu n’est pas révolutionnaire mais le nombre de détails et d’ajouts n’est pas négligeable. La présence de nouveautés en grand nombre et d’ajouts très intéressants est un atout de taille pour ce contenu additionnel. On a également aimé le jeu et la façon dont Rockstar nous plonge dans l’univers des bikers (même si cet univers ne vous est pas familier).

Enfin, nous devons avouer que ce contenu additionnel dépasse en quelque sorte toutes les attentes que nous nous étions faites en considérant les bandes annonces et la qualité globale de GTA IV.

Si lors de notre test de GTA IV nous espérions que le jeu était un coup d’essais sur les consoles next gen avant quelque chose de mieux, The Lost and Damned vient renforcer cette impression et nous montre de quoi est capable Rockstar sur un petit contenu additionnel. Autant dire que l’on attendra la suite avec impatience.