Laguna Seca IV V1.2 Final (25062)
WTC (World Trade Center) Mod (7039)
ThumbnaIV (24218)
IV Files Unlocker EFLC (6295)
Simple Native Trainer V5.5 (46928)
NixoMod 2.2 (8472)
Simple Native Trainer V5.3 (21930)
Spark IV 0.6.5 "EFLC" (30052)
GTA IV ASI Loader + Script Hook 0.5.0 (26358)

Review (Notre test sur GTA IV (Xbox 360))
Cette page est destinée à évoluer dans l'avenir
Introduction
Faire la review d’un jeu vidéo est une tâche difficile, surtout quand il s’agit du jeu vidéo qui fait vivre votre site.

GTA n’est pas seulement un jeu vidéo pour nous, c’est une de nos activités principales en dehors de la vie réelle. C’est non seulement une passion, mais en quelque sorte un travail, travail de documentation, de programmation, d’écriture, d’information et de maintien de la dynamique de la communauté.

C’est pourquoi, il est particulièrement difficile de faire une review juste qui soit vraiment objective et qui ne vire pas à l’adoration totale du jeu sans raison ni critique.

Ce que nous avons essayé de faire dans cette review tardive, c’est un vrai test basé sur une véritable expérience du jeu et non sur une invitation à jouer par Rockstar Games pendant deux heures à New York. Pour faire ce vrai test, il fallait nécessairement attendre d’y avoir joué suffisamment pour avoir fait le tour du jeu, l’avoir fini et connaitre ses ficelles. C’est donc la raison pour laquelle nous avons décidé de faire cette review après environ un mois de la sortie officielle du jeu sur consoles.

L’objectif est simple, nous essaierons de dresser un portrait réaliste, critique et raisonné du jeu puisqu’il semble que peu de sites ou journaux ne l’aient fait. Ne vous attendez donc pas à voir encore un 20/20 pour le jeu (nous ne donnerons pas de note de toute façon), attendez-vous plutôt à voir une critique réaliste du jeu axée sur des points précis qui font que GTA n’est pas quel n’importe quel jeu, mais bien la franchise qui fait vibrer la passion chez nous!
Graphisme et animations
La qualité graphique du jeu a été maintes fois mise en avant dans les très nombreuses previews et tests du jeu. Voyons donc ce qu’il en est vraiment.

Les graphismes ont certes globalement progressé depuis l’époque de GTAIII et même de San Andreas, mais si vous jouez au jeu pendant quelques heures, vous vous apercevrez vite que certaines textures sont dignes de l’âge de pierre des jeux vidéo, ce qui est tout à fait anormal pour un jeu vidéo Next Gen.

En effet, surement à cause de l’énormité de la ville, on retrouve toujours fréquemment des textures lisses dessinées grossièrement, ce qui est dommage compte tenu des capacités des consoles et des possibilités offertes par l’optimisation en programmation. C’est une mauvaise habitude prise par Rockstar, il serait peut-être temps de la changer.

Malgré un bon nombre de textures dignes de l’ère glaciaire des jeux vidéos, une chose remarquable dans les graphismes est sans aucun doute les animations de lumières de la ville et du soleil selon les heures. Les changements de lumière selon la météo ou l’heure sont assez impressionnants. La ville quant à elle bénéficie d’un éclairage également assez fort qui laissera le joueur admiratif à la tombée de la nuit.

Les animations du jeu sont également une nouveauté. L’intégration de nouveaux moteurs physiques permet à GTA IV de se mettre au niveau des autres jeux du moment. Les nouvelles animations sont impressionnantes, on pourra penser aux sauts, à la possibilité de s’accrocher aux véhicules (hélicoptère notamment) ou encore aux animations des impacts des joueurs en interaction avec les décors. La physique du jeu a bien été améliorée par rapport aux précédents opus.

On regrettera cependant une certaine mollesse dans les animations et les mouvements des joueurs.

Globalement, on pourra dire que le jeu est graphiquement ‘semi-fini’. En effet, les textures et paysages vus de loin paraissent très beaux et ont un effet très Next Gen, mais vues de près beaucoup de textures mériteraient un gros lifting. Il semblerait que GTA soit dans une phase de transition dans ce domaine, accordons au titre le bénéfice du doute…
Audio
Comme à son habitude, GTA nous offre une très bonne bande-son et des effets sonores réussis.

On remarquera par exemple la présence de célébrités comme Iggy Pop ou Roy Ayers dans les radios du jeu. La qualité des sons comme les tirs d’armes à feu ou les doublages des personnages principaux, tout comme celle des passants est également remarquable. Les sous-titres dans le jeu en français sont également une petite merveille tant ils collent bien à l’ambiance du jeu et retranscrivent bien le vocabulaire employé en anglais.

Cependant, on pourra tout de même regretter une certaine mollesse dans le choix des radios. En effet, la plupart des joueurs ont fait le constat que les radios, contrairement aux précédents opus, étaient peu énergiques et les morceaux choisis peu en phase avec le jeu et la dynamique que les développeurs ont voulu lui donner.

On regrettera également que les sons des voitures et motos ne soient toujours pas réalistes, bien que l’on s’en approche de plus en plus au fil des jeux…

Globalement la qualité sonore du jeu est bonne, mais elle pourrait être améliorée avec un meilleur choix de radios et un plus grand réalisme dans les bruits des véhicules.
Scénario
On ne répétera pas ici toutes les informations déjà disponibles sur le jeu et son histoire, mais disons que le scénario est tout de même bien ficelé et que l’apparition de choix de vie ou de mort dans le jeu rajoute une part de complexité et de réflexion bienvenue dans le jeu.
Globalement, le scénario se tient très bien et est assez captivant pour le joueur qui s’identifie assez rapidement aux héros du jeu.

On notera cependant une répétition des missions qui finissent par rendre un peu trop ennuyant le jeu au bout d’un moment. La reprise de missions des opus précédents est également un problème. On aura parfois l’impression de rejouer des missions des anciens GTA…

Pour corriger le tire, Rockstar a truffé le jeu de nouvelles missions annexes comme la livraison de véhicules par email ou par SMS ou encore des missions d’aide à des passants dans la rue. Vous pourrez également chercher les paquets cachés qui se sont transformés ici en « rats volants » (des pigeons en fait, 200 en tout) ou essayer de réaliser toutes les cascades uniques (50 en tout).

Si le scénario se tient bien, on aurait apprécié un peu plus de diversité et de dynamisme dans le choix des missions, mais globalement le jeu vous tiendra en haleine jusqu’à sa fin et vous n’aurez aucun mal à vous immerger dedans.
Maniabilité
Rockstar a sans nul doute cherché à innover pour la sortie de GTA IV et l’on peut dire qu’ils ont réussi !

En effet, la maniabilité du jeu est vraiment bonne et agréable avec une facilité déconcertante de prise en main, même pour les débutants.

On notera cependant le difficile réapprentissage de la conduite des véhicules qui a été totalement revue dans GTA IV à des fins de réalisme. Le pilotage n’a, à première vue, plus vraiment grand-chose à voir avec un GTA : les véhicules freinent et accélèrent très lentement, tournent laborieusement, etc. Vous aurez surement du mal à réussir à conduire normalement sans vous mettre dans le décor pendant vos premières heures de jeu tant la conduite a changé. Cela dit, une fois que vous vous serez habitués, vous la trouverez surement agréable et vous vous y ferez! En effet, après quelque temps, ce type de conduite devient presque naturel pour le joueur qui apprend à anticiper toutes ses actions.

La maniabilité dans les séquences de combat est quant à elle également très agréable à prendre en main. La possibilité de se mettre à couvert est une belle avancée pour le jeu. Vous pourrez vous mettre à couvert derrière n’importe quel objet afin de vous protéger et tuer vos adversaires en vous cachant. Cela ajoute une touche de réalisme et de complexité au gameplay qui augmente encore le plaisir de jouer. Le système de visée est également agréable à prendre en main, tout comme dans anciens GTA.

La maniabilité est donc un très bon point pour GTAIV qui réussit à innover dans ce domaine et à satisfaire les joueurs en offrant une jouabilité sans précédent, même pour les novices.
Durée de vie
La durée de vie est quant à elle assez décevante…Les missions principales se finissent en un petit 30 à 40 heures. Comparé aux anciens GTA, c’est peu. Cela dit, les missions secondaires et annexes vous permettront de passer plus de temps dessus avant d’atteindre les 100%.

La faible durée de vie est également atténuée par l’apparition du mod multijoueur qui vous permettra de jouer en ligne contre vos amis ainsi que progresser dans les classements (voir ci-après).

La durée de vie du jeu est donc un point faible de GTAIV, qui est cependant en partie contrebalancé grâce aux missions annexes et au multijoueur.
Multijoueurs
C’est une nouveauté dans GTAIV, le mod multijoueur fait son apparition! Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était très attendu depuis GTA III (première apparition d’allusions au multijoueur dans les sources du jeu et première sortie d’un véritable multijoueur non officiel)! GTAIV offre donc un multijoueur officiel qui se veut complet et stable avec une grande diversité de possibilité.

À première vue, le multijoueur est complexe à prendre en main. Il est en effet difficile de se retrouver dans les menus et les options disponibles.

Sur le plan de la diversité du jeu, le multijoueur est assez décevant. Il y a trop peu de mods proposés et l’on s’en lasse vite, sans parler des très nombreux bugs rencontrés par beaucoup de joueurs…

Il est véritablement dommage que Rockstar n’ait pas plus travaillé sur cet aspect du jeu puisqu’il s’agit maintenant d’un aspect central dans les jeux vidéos…Le mod multijoueur n’atteint même pas le niveau des mods non officiels sur GTA:SA comme SA:MP ou MTA, qui sont techniquement beaucoup plus aboutis et offrent infiniment plus de possibilités que celui de GTAIV…

Espérons que Rockstar va se mettre à travailler plus sérieusement sur le multijoueur afin d’offrir quelque chose de plus convenable aux joueurs dans les futurs opus ou dans les contenus téléchargeables.

Accordons encore une fois le bénéfice du doute à Rockstar, en espérant que les futurs mods seront plus réussis…
Ce qu’il manque, les bugs
De nombreux sujets sont apparus dans les forums de discussions partout dans le monde pour souligner les manques du jeu et les différents bugs. Essayons donc de voir quels sont les principaux éléments manquants par rapport aux autres GTA et les principaux bugs du jeu.

Premièrement, un élément revient sans cesse, il s’agit de l’absence des avions. Rockstar justifie cette absence par la taille de la ville qui serait selon eux trop petite et manquerait d’espace pour en mettre. Cela parait étrange quand on sait que la map de GTAIV fait techniquement exactement la même surface que celle de GTA:SA. On pourra dès lors se demander s’il ne s’agit pas plutôt de rester dans le politiquement correct.

L’absence de parachutes est également un élément pointé fréquemment par les joueurs. En effet, il est difficile de comprendre pourquoi Rockstar n’a pas voulu intégrer les parachutes dans le jeu tellement il aurait été jouissif de se jeter du haut de l’Empire State Building…Le ‘plus de réalisme’ est difficilement acceptable dans ce cas… Tout comme l’absence de parachutes, le fait de ne plus pouvoir plonger dans l’eau est regrettable, mais en partie compréhensible, quel serait l’intérêt de plonger dans de l’eau boueuse?

Un nombre trop limité de magasins dans le jeu est également un gros défaut du jeu. On se demande où sont passés tous les magasins de vêtement de GTA:SA, tous les ateliers de tuning et les autres commerces des précédents opus (les pharmacies par exemple).

Par ailleurs, malgré les promesses d’un très grand nombre d’intérieurs disponibles dans le jeu, leur nombre est relativement réduit et les intérieurs disponibles sont en général très similaires (des cages d’escaliers d’immeubles…). Il est vraiment dommage d’avoir ‘oublié ’ d’ouvrir les principaux immeubles de Liberty City qui auraient offert un beau panorama.

On pourra également critiquer le système de streaming (apparition) des véhicules et des piétons qui manque de mise au point. Il est très fréquent de ne pas avoir de véhicules en face de soi, de faire une vue arrière et de se trouver avec de nombreux véhicules apparus par magie…Il s’agit d’un bug récurrent de GTA, on finirait presque par croire que le jeu est basé sur le système des anciens GTA tellement il accuse un retard technique sur ce point.

Les missions secondaires du type ambulances ou taxi ont également partiellement disparu. Certains joueurs regretteront cette absence, bien qu’elle soit minime.

Il est également regrettable que les systèmes de propriétés des précédents GTA aient été abandonnés dans GTA IV. Il n’est en effet plus possible d’acheter de commerces ni de maisons outre celles données au fil du jeu…

La ville est également relativement vide pour une ville sensée être New York, une des plus grandes et plus denses villes au monde. Il n’est pas rare de se trouver seul dans la rue sans véhicules ni piétons à proximité.
Conclusion
Nous arrivons à la fin de notre difficile exercice. Nous avons essayé de discerner les points forts ainsi que les points faibles de GTA IV, la synthèse est difficile à faire tant le jeu est nouveau et son énormité rend complexe la possibilité de saisir tous ses aspects.

Si GTAIV est certainement une grande avancée pour la franchise par ce qu’il apporte (comme le côté social du jeu avec le téléphone), il manque malheureusement de finition sur le plan technique et est revenu sur certains éléments qui faisaient toute la saveur des précédents opus. Cela est dommage, mais l’on attend impatiemment les mises à jour et contenus téléchargeables du jeu pour voir si ces manques seront comblés.